Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

TERRES D'AQUI

TERRES D'AQUI

Le blog du Cercle d'Histoire et d'Archéologie des Alpes-Maritimes..


MONS

Publié le 12 Novembre 2017, 20:00pm

Catégories : #sorties CHAAM

12/11/2017 - sortie du CHAAM à Mons

Cliquer sur les photos pour les agrandir.

MONS

 

  • L'église Notre-Dame de l’Assomption

 

L’église actuelle aurait été édifiée lors de 3 campagnes de travaux : XIIIe – XVe – XVIIe siècles.

MONS

Elle abrite 6 retables de style baroque, en bois sculpté, doré ou peint polychrome et leurs toiles.

La toile du Maître-Autel (1680) représente l’assomption de la Vierge.

MONS
MONS
MONS

Le CHAAM, attentif...

photo de Bernard Brunstein

photo de Bernard Brunstein

Ici se trouvait l'ancienne porte de l'église.

MONS

Les santons de Mons ...

MONS
MONS

La croix ci-dessous est en argent. A chaque extrémité, une scène divine est représentée.

MONS
sainte Agathe

sainte Agathe

Sainte Agathe, d'après la Légende dorée

Elle naquit au IIIe siècle à Catane en Sicile. Agathe, vierge de race noble et très belle, était très pieuse. Quinlien, consulaire en Sicile voulait se rendre maître d’Agathe. Comme il était de basse extraction, il espérait en imposer en s’unissant à une personne noble. Elle refusa de se sacrifier aux dieux et de consentir aux désirs du consul. Celui-ci obtint alors des édits impériaux contre les chrétiens. Agathe fut envoyée dans un lupanar, puis jetée dans une prison et torturée. On lui arracha les seins avec des tenailles. Survint, en plein martyre, une éruption de l'Etna. Le peuple, voyant là un signe de la colère divine, supplia Quintianus de gracier Agathe. Elle mourut en prison.

Autre version :

La jeune Agathe a résisté à un consul romain qui était son maître. Ce dernier, vexé, lui a fait couper les deux seins.

Sainte Agathe est la patronne des nourrices, des bijoutiers et des fondeurs de cloches.

0n retrouve les seins de sainte Agathe sur une pierre, au bas d'un mur, sous la route d'accès au village...

MONS

 

  • L’église Sancti Victoris

 

L'ancienne église Sancti Victoris se trouve dans la partie la plus ancienne de Mons. Sur les murs du clocher, quelques pierres de facture médiévales sont encore visibles. Elle a été restaurée et transformée en habitat privé en 1966.

MONS

 

  • Le château

 

Le château a été détruit à l'époque des guerres de religions.

En Provence, la Sainte Ligue catholique qui se battait contre les Protestants fait appel au duc de Savoie pour assurer le maintien de ses prises. En 1591, Charles-Emmanuel de Savoie assiège le château, aux mains des partisans d'Henri IV.

La légende raconte qu'une ou plusieurs femmes auraient chassé les assiégeants en leur envoyant des ruches. Mais les troupes savoyardes reviennent, reprennent la place, détruisent le château et pendent 20 habitants du village.

 

Le CHAAM sur l'emplacement du château - photo de Bernard Brunstein

Le CHAAM sur l'emplacement du château - photo de Bernard Brunstein

photo wikipédia

photo wikipédia

Les premiers écrits sur le village sont consignés dans le cahier de la commune.

Quelques exemples :
- en 1532 : défense aux hommes et aux femmes de s'embrasser en dansant. Pour chaque embrassade, ils devront s'acquitter d'une amande de 5 sous et de l'achat d'une livre de cire.
- 1548 : injonction à chacun de nettoyer devant sa maison.
- 1753 : le sieur Pelissier est nommé gérant d'école pour s'occuper de la jeunesse dissipée.
- 1790 : défense aux agents de l'administration publique de recevoir étrennes et vin de ville.

Mons, Escragnolles, Biot et Vallauris ont été repeuplés à certaines époques. Jusqu'au XIXe, et même début XXe siècle, on y parlait le "figoun", un dialecte génois teinté d'occitan.
Les "figouns" de Mons sont accueillis contre franchise en 1260 et 1468. Ils venaient probablement de Ligurie occidentale.
Le terme "figoun" apparait au XVe siècle dans la Ligurie occidentale. Il est cité en 1473 du côté de Gênes.
En 1522, les Figoni sont les hommes ou soldats originaires de la Riviera du Ponante.

 

  • L'église Saint-Pierre

 

Difficile à dater, elle est formée d'une nef unique et a été transformée en habitation. Deux stèles romaines et un dolmen ont été trouvés aux alentours.

MONS

L'album de Denis Solaro :

***

 

  • Mégalithisme provençal

 

Le dolmen apparaît vers le milieu du IVe millénaire avant notre ère pour durer environ quinze siècles. Tombeau collectif, mais aussi marqueur du groupe, il perd son statut social à l'âge du bronze.

  • Le dolmen de Riens
MONS

Situé à environ 300 m. de la chapelle Saint-Pierre, il a été fouillé en 1910. Le mobilier issu de cette fouille a été perdu.
En 1972, le couloir a été fouillé. Des fragments osseux, tessons de gobelet campaniforme (-3000/-2500 av J.C), armature de flèche, 3 canines de renard, une dent de loup percée, 3 perles, 3 maillons de chaînette en bronze ont été trouvés.
Ce dolmen du néolithique a été ré-occupé à l'âge du bronze.

MONS

Il présente une architecture unique en Provence avec les piliers du seuil prenant appui l'un sur l'autre, et échancrés pour en faire une ouverture. Selon certaines croyances, cette entrée permettrait à l'âme de s'échapper du tombeau.

MONS

La dalle de couverture a été ôtée.

 

Dalle de couverture

Dalle de couverture

***

 

  • L'aqueduc romain de la Roche-Taillée
Photos Denis Solaro
Photos Denis Solaro

Photos Denis Solaro

Photo Denis Solaro

Photo Denis Solaro

Photo Denis Solaro

Photo Denis Solaro

Photo Denis Solaro

Photo Denis Solaro

L'aqueduc par Denis Solaro :

MONS

Le site de La Roche-Taillée fait partie de l'aqueduc romain de 40 km de long qui va de Mons à Fréjus.

MONS

La Roche-Taillée représente un obstacle majeur sur le trajet, les Romains ont alors réalisé une tranchée monumentale et non un tunnel.

MONS

Merci à Michèle, Denis et Bénédict.

__________________________________________________________________

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Cendrine 18/11/2017 18:40

Cheminer... happés par le chant des pierres et la voix subtile de la conteuse qui brode ses mots, entre ombre et lumière...
Remarquable promenade au fil du passé, un grand merci Albiréo!
Je te souhaite un beau week-end, gros bisous
Cendrine

Mado 18/11/2017 20:21

Merci Cendrine !

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents