Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

TERRES D'AQUI

TERRES D'AQUI

Le blog du Cercle d'Histoire et d'Archéologie des Alpes-Maritimes..


Site médiéval du château du Malvan et de la chapelle Saint-Raphaël.

Publié le 18 Novembre 2018, 17:02pm

Catégories : #sorties CHAAM

18/11/2018

 

Cliquer sur les photos pour les agrandir.

 

* * *

Vieux chemin. Ici un morceau bâti...

Vieux chemin. Ici un morceau bâti...

Un vieux chemin qui date au moins du Moyen Âge, voire plus ancien peut-être, mène au château du Malvan en traversant à gué le Malvan.

Alentour, il y aurait même une enceinte dissimulée sous les ronces...

Le gué

Le gué

Des vestiges parsèment le paysage...

Site médiéval du château du Malvan et de la chapelle Saint-Raphaël.

... dont la magnifique bastide, au loin, que nous visiterons également.

La bastide...

La bastide...

Sur le site du castrum des Malvans, on retrouve la chapelle Saint-Raphaël restaurée, les vestiges de l'enceinte, les ruines du château et du village.

Vestige de l'enceinte

Vestige de l'enceinte

Extrait du Recensement d'Expilly (1765) qui mentionne le terroir de Malvans et recense pour Vence : 2099 habitants dont 31 à l'extérieur, 423 maisons dans le bourg, 9 à l'extérieur.

Recencement d'Expilly (1765)

Recencement d'Expilly (1765)

Le château et l'église sont construits au sommet d'un éperon rocheux, le village se trouve en contrebas.

Le château

Le château

Un donjon se serait élevé au-dessus de ce vieux mur.

Le château

Le château

La première mention écrite du château date du XIe siècle. Attribué en fief au comte de Malvan, le château fut partiellement détruit lors d'une campagne menée par le comte de Provence contre les seigneurs de Vence au XIIIe siècle.

La chapelle a été entièrement restaurée.

La chapelle Saint-Raphaël

La chapelle Saint-Raphaël

La chapelle Saint-Raphaël

La chapelle Saint-Raphaël

Des vestiges du village en contrebas...

Site médiéval du château du Malvan et de la chapelle Saint-Raphaël.
Site médiéval du château du Malvan et de la chapelle Saint-Raphaël.

Quelques dates :

Au XIe siècle, le territoire appartenait à trois familles : les seigneurs de Vence, de Malvan et de Flote.
Les seigneurs de Malvan étaient puissants. Ils tenaient une maison noble dans Grasse.

- 1040 : le seigneur de l'époque donne Notre-Dame des Crottons, (Notre-Dame des Fleurs actuelle)  à Saint-Victor de Marseille.

Prieuré mentionné dès 1040 voir Histoire des Diocèses de France () page 63 « Ce même Durand se signala par ses libéralités en faveur de Saint Victor de Marseille : le 15 octobre 1040 il lui donna le Prieuré de Notre Dame des Crottons »

http://www.archeo-alpi-maritimi.com/chapellenddebonvoyagevence.php

- 1093 : mort de Bertrand II. Sa fille étant déjà mariée et dotée, le comté de Provence passa à sa sœur Gerberge, puis passe à sa fille qui épouse en 1112 Raimond-Bérenger III de Barcelone. Elle lui donne toutes ses possessions ce qui fera de lui Raimond-Bérenger I, comte de Provence.

- 1131 : Raimond-Bérenger II confie ses biens à Bérenger-Raimond.


- 1144 à 1162 : guerre des Baux. Le seigneur de Malvan s'engage au côté du comte de Provence.


Voir lien :

- 1227 et 1230 : des opérations auraient eu lieu pour pacifier la Provence. Les seigneurs du Malvan se seraient opposés au comte de Provence Raimond-Bérenger IV, d'où la destruction du château.

- 1263 : le castrum du Malvan mentionne 39 feux (environ 150 habitants).

- 1315 : le castrum du Malvan mentionne 41 feux.

- 1442 : le castrum du Malvan mentionne 1/2 feu.

- 1484 : le castrum est indiqué comme abandonné, bien que le seigneur en possède encore 1/16ème...

***

Une légende rôde autour du château du Malvan, appelé aussi "Château de la reine Jeanne", bien qu'il soit peu probable que cette dernière y soit un jour passée :

On raconte que, suite à l'assassinat de son époux André de Hongrie, la reine dut s'enfuir. Elle se serait réfugiée dans le château des Malvans pour y abriter, un soir de Noël, ses amours avec son page Aubépin. Mais celui-ci sera assassiné d'un coup de poignard dans le dos et mourra dans les bras de la reine. Dix ans plus tard, la reine reviendra au château et découvrira à l'endroit de la mort d'Aubépin, un superbe buisson d'aubépine.

***

En réalité, en recoupant les sources, la reine Jeanne se serait enfuie de Naples le 15 janvier 1348. Elle aurait accosté le 20 janvier en Provence.

Après une escale à Brégançon, Jeanne arriva à Marseille le 20 janvier 1348 où elle reçut un accueil chaleureux18. Elle jura d'observer les privilèges de la ville et recevait le serment de fidélité de ses habitants. Elle signait les lettres patentes qui unissaient la ville haute et la ville basse, assurant ainsi l'unité administrative. Elle se rendit ensuite à Aix-en-Provence où l'accueil fut très différent, les barons de Provence lui manifestant clairement leur hostilité. Elle dut s'engager sous serment à ne rien aliéner de la Provence et à réserver tous les emplois du comté aux seuls Provençaux19.

Elle arriva ensuite le 15 mars en Avignon véritable but de son voyage pour y rencontrer le pape. Louis de Tarente étant arrivé de son côté à Aigues-Mortes, le couple fut reçu par Clément VI. Pour Jeanne cette rencontre avait un triple but : obtenir une dispense pour son mariage avec Louis de Tarente, recevoir l'absolution pour être disculpée du meurtre d'André et préparer la reconquête de son royaume. Le pape accorda les dispenses de parenté, nomma une commission pour examiner les accusations de participation à l'assassinat d'André et acheta la ville d'Avignon pour 80 000 florins, ce qui séparait cette ville de la Provence20.

Ayant appris que Louis de Hongrie était parti de Naples, le couple quitte Avignon le 21 juillet, séjourne à Marseille du 24 au 28 juillet, passe à Sanary le 30, au fort de Brégançon le 31 et arrive à Naples le 17 août 1348.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jeanne_Ire_de_Naples

En Provence, les légendes et châteaux de la reine Jeanne sont nombreux. Cependant, il existe une possibilité de confusion entre la reine Jeanne Ire de Naples, comtesse de Provence, dite la Reine Jeanne, née vers 1326 à Naples et la reine Jeanne, Jeanne de Laval, née en 1433, reine consort de Naples et Reine de Jérusalem, épouse du roi René d'Anjou...

Certains auteurs pensent que ce court séjour de Jeanne en Provence est à l'origine de la forte mythologie "de la Reine Jeanne" qui imprègne la Provence, et qui fit que l'on baptisa de son nom quantité de châteaux, ponts, tours et chemins. D'autres, plus nombreux, pensent que cette mythologie prend sa source chez la Reine Jeanne (Jeanne de Laval), seconde épouse du bon roi René (René d'Anjou), lesquels, un siècle plus tard, régnèrent plus de vingt ans sur la Provence, demeurant en Aix-en-Provence.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jeanne_Ire_de_Naples

... D'autant que cette dernière apparaît dans le Triptyque du Buisson ardent de Nicolas Froment, peintre officiel du roi René, d'où le buisson d'aubépine...?  (divagation personnelle de votre reporter... wink)

***

Une autre problématique investit également les lieux : il semblerait que le château soit parfois confondu avec la grande bastide à proximité.

La bastide vue du château

La bastide vue du château

Cette maison forte aurait été la bastide du seigneur en 1540.

Site médiéval du château du Malvan et de la chapelle Saint-Raphaël.
Site médiéval du château du Malvan et de la chapelle Saint-Raphaël.

Construite sur trois niveaux, avec probablement des pierres de réemploi provenant du site du Malvan, elle aurait abrité une bergerie au RDC.

 

Le Rez-de-Chaussée

Le Rez-de-Chaussée

Site médiéval du château du Malvan et de la chapelle Saint-Raphaël.

Sur les deux autres niveaux, le tiers méridional aurait été une tour.

La bastide

La bastide

***

Ci-dessous, quelques photos de Bernard BRUNSTEIN

Cliquer sur les photos pour les agrandir.

Le château du Malvan

Le château du Malvan

Détail du mur du château

Détail du mur du château

Le château, sous un autre angle

Le château, sous un autre angle

La chapelle Saint-Raphaël

La chapelle Saint-Raphaël

Détail de la fresque de la chapelle

Détail de la fresque de la chapelle

La bastide... en approche

La bastide... en approche

Au pied de la bastide

Au pied de la bastide

Jeu de lumière au RDC de la bastide

Jeu de lumière au RDC de la bastide

Vue depuis une fenêtre de la bastide

Vue depuis une fenêtre de la bastide

Merci Bernard pour ce beau résumé en images.

***

 

La balade s'achève...

Site médiéval du château du Malvan et de la chapelle Saint-Raphaël.

... et c'est sur ce buisson d'aubépine flamboyant dans le soleil du soir que nous quittons les lieux, en remerciant nos guides et intervenants :

Michèle Bianchi, Bénédict Lacavalerie, Denis Biette.

___________________________________________________________________________

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Cendrine 22/11/2018 00:20

Magnifique promenade!
Les photos sont vraiment très réussies
Ces vieilles pierres bruissent de vie, une vie qui s'enracine dans une terre âpre et superbe.
Des pierres conteuses, gardiennes du temps qui s'écoule
Des pierres qui nous attirent, irrépressiblement...
Merci pour la qualité de tes articles et tes partages en toute générosité
Gros bisous
Cendrine

mansfield 20/11/2018 22:21

De vieilles pierres toujours et le bonheur d'imaginer la vie d'avant dedans. Et l'on parcourt des kilomètres en pleine nature et l'on découvre une chapelle... Un beau parcours riche et agréable.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents