Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

TERRES D'AQUI

TERRES D'AQUI

Le blog du Cercle d'Histoire et d'Archéologie des Alpes-Maritimes..


TOURRETTE-LEVENS

Publié par M.C sur 10 Février 2020, 06:12am

Catégories : #sorties CHAAM

 

09/02/2020

 

Cliquer sur les photos pour les agrandir.

Au programme :
 

Evocation de la Baume Périgaud, site de la Préhistoire, et aperçu du Château des Voleurs du mont Revel. Castrum de Tourrette-Levens dont la visite de léglise Notre-Dame de l’Assomption (appelée aussi Sainte-Rosalie) qui abrite deux retables prestigieux, l’un de François Bréa et l’autre de Louis Bréa, Musée de Préhistoire, Musée des Métiers traditionnelsMusée d'Histoire Naturelle.

LE MONT REVEL

Avec une vue sur les vestiges du Château des Voleurs...

Château des Voleurs

Château des Voleurs

... nous suivons un sentier jusqu'à un ancien four à chaux..

Four à chaux

Four à chaux

... où Denis Biette, le G.O du jour, nous explique la Baume Périgaud.

 

LA BAUME PÉRIGAUD

 

La Baume Périgaud est aujourd'hui inaccessible car située dans l'enceinte d'une carrière. Elle se trouve en contre-bas du mont Revel, à 250 m. d'altitude.

 

Elle a failli disparaître dans les années 70, le terrain ayant été vendu à l'entreprise Spada. La vente a été contestée, une demande de classement a fini par aboutir. En 2018, la zone est enfin inscritre aux Monuments historiques.

 

Comme le montre le document ci-dessous, une ouverture a été aménagée pour y entrer.
Concernant les fouilles, elles ont été réalisées principalement dans le vestibule de la grotte.

TOURRETTE-LEVENS

Sur la coupe stratigraphique, on distingue plusieurs foyers d'occupation séparés par de grandes couches stériles. Les foyers protoaurignaciens et aurignaciens illustrent la présence des tous premiers Homos sapiens.

Le foyer I, Protoaurignacien, date d'environ 34 000 ans, comme la grotte Chauvet.
Avec l'Homo sapiens, une nouvelle industrie apparaît :

 - L'utilisation du silex comme matière première avec débit de lames au lieu d'éclats, outils standardisés (grattoirs, burin, etc..), lamelles de Dufour.

 - L'utilisation de l'os, des ramures de cerf pour les pointes de sagaies.

L'occupation de la grotte aurait été une halte temporaire assez courte. Dans l'état actuel des connaissances, il semblerait que ces hommes venaient de l'est. Le climat de l'époque devait être tempéré au vu de la faune retrouvée : bouquetin, chamois, cerf, chevreuil, panthère des cavernes, ours brun, hyène).

 

Le foyer II, Aurignacien, est daté entre -32 000 et - 27 000 ans. Il y a de petits changements, on a retrouvé des pointes de sagaies, des restes de faune en faveur d'un refroidissement climatique (ours brun, marmotte).

 

Le foyer III, Gravetien, date de -27 000 à -22 000 ans. Un changement s'est opéré dans les outils des chasseurs. On a retrouvé 67 pointes de La Gravette, des chutes de burin qui laissent supposer que les hommes ont affûté leurs outils ici. Le silex utilisé provenait du Haut-Var. La fouille a également livré quelques éléments de parures. La faune (bouquetin, cerf, chevreuil, chat sauvage, lynx, ours brun)) indique un radoucissement du climat. Des dents de bouquetins suggèrent une occupation de la grotte de mars à octobre. On a aussi retrouvé du jaspe rouge qui vient d'Italie.

 

Dans la couche supérieure, des éléments néolithiques, des tessons, les débris de deux vases.

 

Le matériel est aujourd'hui au musée de Terra Amata.

Plus de détails sur ces liens


Nous poursuivons ensuite notre route vers le mortarium.

 

LE MORTARIUM

 

Il s'agit en fait de deux bassins creusés dans la roche dont l'utilité nous échappe complètement. Quelques hypothèses suggèrent un genre de mortier pour écraser, piler, des grains ou bien un point d'eau malgré leur taille modeste...?
Le mystère demeure.
On a retrouvé dans le mortarium inférieur des débris de tegulae et de dolium. Le secteur ayant été occupé durant l'Antiquité, une autre hypothèse vise à le mettre en relation avec l'époque antique.
Le deuxième, de forme conique, est rempli d'eau.

A noter aussi, à proximité, les vestiges d'un mur en gros blocs ainsi qu'un muret adossé à la roche.

Mur en gros blocs

Mur en gros blocs

Mortarium inférieur

Mortarium inférieur

Mortarium supérieur

Mortarium supérieur

Vue des deux bassins

Vue des deux bassins

Muret adossé à la roche

Muret adossé à la roche

Un peu plus loin, nous arrivons devant une grotte à côté de laquelle se trouve une meule.

 

LA MEULE ET LA GROTTE

La meule abandonnée, pas encore terminée, gît au pied de la falaise. Pourquoi ? Quand ? Des questions qui resteront sans réponses...

TOURRETTE-LEVENS
TOURRETTE-LEVENS

La grotte forme un tunnel sur le sentier. Sur l'une de ses façades, quelques draperies...

TOURRETTE-LEVENS
Les draperies

Les draperies

Puis, le Château des Voleurs, auquel le groupe n'a pas eu accès, sauf quelques téméraires dont Claude Lazzerini qui a ramené les photos ci-dessous.

 

 

LE CHÂTEAU DES VOLEURS

avec

les photos de Claude LAZZERINI

Photo Claude Lazzerini

Photo Claude Lazzerini

Le Château des Voleurs est un château médiéval. Son nom proviendrait de l'époque révolutionnaire. Suite à l'occupation du comté de Nice, en 1792, par les troupes françaises, des milices sardes se sont organisées pour mener guérilla, embuscades contre les Français. En mai 1796, la paix est signée, le roi sarde s'engage à désarmer les Barbets, mais certains continuent la lutte et sont considérés comme des brigands par les Français. Dans ce secteur, il y aurait eu des embuscades, ce qui aurait donné son nom au château.

Photo Claude Lazzerini

Photo Claude Lazzerini

Photo Claude Lazzerini

Photo Claude Lazzerini

La première mention du castrum date de 999 sous le nom Castrum de Revello.
Au début du XIIIe siècle, le château aurait été détruit par la guerre, mais pas de document sur ce fait.
En 1251/ 52, un document mentionne le château comme étant détruit.

Du côté de la légende, il y aurait un trésor caché, mais personne ne l'a jamais trouvé. Quant aux Tourrettans, ils l'auraient surnommé le château du Diable...

Photo Claude Lazzerini

Photo Claude Lazzerini

Photo Claude Lazzerini

Photo Claude Lazzerini

Photo Claude Lazzerini

Photo Claude Lazzerini

Mais le site était occupé bien avant le Moyen-Âge. Une occupation du Ier et IIe siècle après J.C.


En 1905, un paysan a mis à jour un cimetière d'époque antique en labourant son champ.
On a retrouvé deux pierres avec des inscriptions funéraires romaines dans le secteur, ainsi que du matériel antique au sommet du mont Revel.

L'une de ces pierres funéraires a été confiée au musée de Tourrette-Levens.

 

TOURRETTE-LEVENS
TOURRETTE-LEVENS

La deuxième aurait été trouvée dans le mur d'une auberge-relais ou un poste de douane sarde. Elle aurait été donnée au maire de Vence mais on ne sait plus aujourd'hui où elle est.

 

***

Notre journée se poursuit l'après-midi par la visite de Tourrette-Levens.

 

TOURRETTE-LEVENS

TOURRETTE-LEVENS

Nous commençons par une visite guidée de l'église Notre-Dame de l'Assomption..

 

 

L'église Notre-Dame de l'Assomption

 

Magnifiquement restaurée, l'église recèle, entre autres merveilles, deux superbes tableaux des Bréa Ludovic et François.

TOURRETTE-LEVENS
TOURRETTE-LEVENS
Le plafond et ses cartouches

Le plafond et ses cartouches

TOURRETTE-LEVENS
TOURRETTE-LEVENS
TOURRETTE-LEVENS
TOURRETTE-LEVENS
TOURRETTE-LEVENS
TOURRETTE-LEVENS
TOURRETTE-LEVENS
TOURRETTE-LEVENS
TOURRETTE-LEVENS
TOURRETTE-LEVENS
TOURRETTE-LEVENS
TOURRETTE-LEVENS
TOURRETTE-LEVENS

La particularité de ce tableau est une vue de la ville de Nice en arrière-plan..

En arrière-plan, la ville de Nice

En arrière-plan, la ville de Nice

TOURRETTE-LEVENS
TOURRETTE-LEVENS
TOURRETTE-LEVENS
TOURRETTE-LEVENS
TOURRETTE-LEVENS
TOURRETTE-LEVENS
TOURRETTE-LEVENS
TOURRETTE-LEVENS
TOURRETTE-LEVENS

Et aussi, Joseph sur son lit de mort, entouré de Marie et Jésus..

TOURRETTE-LEVENS

***

 

Nous terminons la journée par la visite de trois musées...

époustouflants !

 

Le musée de Préhistoire

 

En s'appuyant sur les fouilles de la grotte du Merle et la Baume Périgaud, le musée présente les thèmes majeurs du Paléolithique ainsi qu'une paroi reconstituée  de la grotte Chauvet. Emouvante expérience...

TOURRETTE-LEVENS

Plus d'informations sur le musée ci-dessous..

 

Le musée d'Histoire Naturelle

 

Ici, un fabuleux voyage à travers le monde sur une aile de papillon, au cœur scintillant d'une roche, sur la mémoire d'un fossile, auprès d'un animal naturalisé...

Dans ce musée extraordinaire, 4500 papillons et insectes des cinq continents, 350 animaux naturalisés, 700 échantillons de roches, minéraux et fossiles et un guide érudit, passionné et photographe !

 

 

TOURRETTE-LEVENS

Plus d'informations sur le musée ci-dessous..

 

Le musée des Métiers traditionnels

 

Ici, l'un des plus riches écomusées privés de France !
Cuisine ancienne, atelier de repasseuse, de cardeur, menuisier, forgeron...
Des pinces, des rabots, des masses, des faucilles, des téléphones, des appareils photos, des marmites, des fers à repasser, des enclumes, et une multitude d'autres outils témoins d'une vie pas si lointaine et déjà disparue...
Le Musée des Métiers de Tourrette-Levens renferme une collection unique de plus de 7 000 outils authentiques présentant plus d'une quarantaine de métiers traditionnels.
TOURRETTE-LEVENS

Plus d'informations sur le musée ci-dessous..

Quelques articles consacrés à Tourrette-Levens

 

Un immense merci à Denis Biette et aux divers guides qui nous ont accompagnés, agrémentant les visites de l'église et des musées de leurs riches connaissances et de leur enthousiasme passionné.

 

___________________________________________________________________________

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Cendrine 15/02/2020 03:18

Formidablement fascinant!
ton article est des plus remarquables, on s'y plonge avec délices et on se laisse emporter par la qualité des photos, des écrits, de la documentation...
Gros bisous et un grand merci!
Cendrine

M.C 15/02/2020 05:51

Merci Cendrine !

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents