Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

TERRES D'AQUI

TERRES D'AQUI


DU BABAZOUK AU CHÂTEAU

Publié par ALBIRÉO sur 24 Mai 2013, 00:12am

Catégories : #Les vieilles pierres

Le 23 mai 213.

Un beau jeudi plein de soleil, une visite du Vieux-Nice, appelé aussi "Babazouk", en commençant par cette belle fresque "dAdam et Éve" et leurs cougourdons...

DU BABAZOUK AU CHÂTEAU
  • LES LINTEAUX

Nous découvrons des linteaux anciens...

DU BABAZOUK AU CHÂTEAU
DU BABAZOUK AU CHÂTEAU
DU BABAZOUK AU CHÂTEAU
DU BABAZOUK AU CHÂTEAU

Certains ont des inscriptions explicites... On passe des joies de la chair à celles de l'âme...

"À l'intérieur, c'est meilleur"... l'enseigne d'une ancienne maison close...

"À l'intérieur, c'est meilleur"... l'enseigne d'une ancienne maison close...

"Dieu mon espoir"

"Dieu mon espoir"

  • LES RUES

Nous cheminons dans les ruelles, entre les murs aux chaudes couleurs...

DU BABAZOUK AU CHÂTEAU
DU BABAZOUK AU CHÂTEAU

... sur une place, un superbe lavoir fait face à un vieux palais...

DU BABAZOUK AU CHÂTEAU
DU BABAZOUK AU CHÂTEAU
  • LES POÈTES ET L'HÉROÏNE

Plus loin, une plaque dédiée à Juli Eynaudi, poète niçois né le 6 mai 1871, à qui l'on doit l'Almanach niçois et un dictionnaire niçois extrêmement riche. Sur sa plaque sont gravés quatre vers plein de sagesse de sa composition :

Traduction de la plaque Juli Eynaudi :

Comme Pierrot je cherche fortune

Qui sait si je la ferai

Je ne demande pas d'avoir la Lune

Laissez-moi le rêve !

Sur la Place Vieille, un buste de Rosalind Rancher, qui a fixé la langue niçoise en l'écrivant : il a voulu savoir de quand elle datait, il est remonté jusqu'au XIème siècle. À cette époque, Nice était provençale, mais elle avait déjà sa langue. En 1388, Nice passe à la Savoie. La graphie change : on passe de la graphie provençale à la graphie italienne. En 1860, Nice devient française et, sous l'influence de Mistral, passe à la graphie mistralienne. Rancher écrit pour préserver la langue, mais ses textes sont mal perçus, il ira en prison.

DU BABAZOUK AU CHÂTEAU
DU BABAZOUK AU CHÂTEAU

À l'angle d'une rue, un boulet de canon datant du siège de 1543, ou notre héroïne "nationale" s'est battue avec courage !

Plus loin, sur le bastion Sincaire, ou ce qu'il en reste, une stèle dédiée à Catherine Ségurane...

DU BABAZOUK AU CHÂTEAU
DU BABAZOUK AU CHÂTEAU

Catherine Segurane était une "bugadière" (lavandière) niçoise. Peut-être faisait-elle sa "bugada" (lessive) dans le beau lavoir de la rue Malonat, quand l'armée turque, alliée à François 1er, fit le siège de Nice en 1543. Catherine galvanisa les soldats niçois en assommant d'un coup de son battoir à linge un janissaire turc. Elle se saisit du drapeau turc, le jeta par dessus les rempart et, soulevant ses jupes, insulta l'armée turque en lui montrant ses arrières, ce qui l'aurait mise en fuite.

  • LES ÉGLISES

Le Vieux-Nice est constellé de belles églises baroques :

Église de l'Annonciation, dédiée à sainte Rita, la patronne des causes perdues

Église de l'Annonciation, dédiée à sainte Rita, la patronne des causes perdues

Église du Gésu, dont le clocher en chapeau de gendarme en tuiles colorées de style génois n'est visible que de la rue sainte Croix.
Église du Gésu, dont le clocher en chapeau de gendarme en tuiles colorées de style génois n'est visible que de la rue sainte Croix.
Église du Gésu, dont le clocher en chapeau de gendarme en tuiles colorées de style génois n'est visible que de la rue sainte Croix.

Église du Gésu, dont le clocher en chapeau de gendarme en tuiles colorées de style génois n'est visible que de la rue sainte Croix.

Cathédrale Sainte Réparate, sur la place Rossetti.

Cathédrale Sainte Réparate, sur la place Rossetti.

Chapelle sainte Croix qui porte un pélican au-dessus de la porte, symbolisant l'amour des autres plus grand que l'amour de soi.

Chapelle sainte Croix qui porte un pélican au-dessus de la porte, symbolisant l'amour des autres plus grand que l'amour de soi.

Il y en a d'autres encore, que nous n'avons pas visitées, préférant grimper au Château retrouver la première de toutes, dont il ne reste que des ruines récemment mises à jour.

  • LE CHÂTEAU

Quand on arrive sur la colline du Château, qui a disparu, détruit par Louis XIV, on ne peut que s'émerveiller devant le panorama.

Sur l'ouest, les toits du Vieux-Nice, la ville moderne, la plage et la courbe parfaite de la Baie des Anges...

DU BABAZOUK AU CHÂTEAU
DU BABAZOUK AU CHÂTEAU

... Sur l'est, le port Lympia, la ville aux vieux immeubles niçois...

DU BABAZOUK AU CHÂTEAU

Les vestiges de la première cathédrale niçoise s'offrent à nous, sous les grands arbres...

Ici se mêlent vestiges du XIème siècle et vestiges de la cathédrale paléochrétienne

Ici se mêlent vestiges du XIème siècle et vestiges de la cathédrale paléochrétienne

Du Château, ne reste en élévation que ce vestige, où se croisent plusieurs chemins...

L'arche est l'ancienne porte du Pont, située à l'origine sur la fortification urbaine, en limite de ville du coté du Paillon. Elle a été remontée sur la colline au XIXème siècle. Cette porte date peut-être du Moyen-Âge, mais n'a aucun lien avec le château lui-même.

L'arche est l'ancienne porte du Pont, située à l'origine sur la fortification urbaine, en limite de ville du coté du Paillon. Elle a été remontée sur la colline au XIXème siècle. Cette porte date peut-être du Moyen-Âge, mais n'a aucun lien avec le château lui-même.

Quant à l'ancien donjon, aujourd'hui, c'est une belle cascade qui l'a remplacé...

DU BABAZOUK AU CHÂTEAU

Pour terminer, un petit récapitulatif de l'histoire de Nice :

Il y a 400.000 ans, des hommes vivent ici, à Terra Amata, ou dans la grotte du Lazaret.

Il y a 2500 ans, des Phocéens de Marseille fondent Nikaia.

Les Romains s'établissent à Cimiez.

Depuis la période romaine jusqu'au XIVème siècle, la région de Nice se rattache à la Provence.

En 1388, le Comté est crée et dépend des Comtes de Savoie. Nice résiste à François 1er en 1543, mais sa forteresse sera démantelée par Louis XIV.

En 1793, Nice est envahie par les armées de la République française. De 1793 à 1814, elle sera département des Alpes maritimes.

En 1814, elle reprend sa place dans les États de Savoie.

En 1860, elle est annexée à l'Empire de Napoléon III. Nice est son Comté sont rattachés à la France.

Quelques vieilles cartes postales de Nice en cliquant sur le lien ci-dessous :

Commenter cet article

Cendrine 22/09/2013 19:45

Une douce et flamboyante pensée d'automne, Albiréo, pour te souffler des mots d'amitié et te souhaiter une très agréable soirée. Avec de gros bisous!
J'ai revu avec grand plaisir ces magnifiques photos du vieux Nice.
Cendrine

ALBIREO 22/09/2013 22:47

Merci Cendrine pour cette chaude pensée !
Gros bisous
Albiréo

Cathy 22/09/2013 14:42

Merci, Albiréo, de nous faire découvrir Nice sous cet angle ! Que d'histoire et de "traces laissées" sur ces murs et en ces édifices. Le vieux Nice est vraiment magnifique. Je m'étais déjà rendue en cette ville mais ne l'avais pas vue dans sa totalité faute de temps.
Il est vraiment dommage que ce soit "la promenade des Anglais" qui soit le plus souvent évoquée ! (sourire)
Bravo et j'imagine le plaisir que cette promenade t'a offert !
Doux dimanche,
Gros bisous,
Cathy.

ALBIREO 22/09/2013 22:46

Merci Cathy
Nice a une histoire si particulière ! Elle n'est française que depuis 151 ans. Avant, c'était un comté du royaume Piémont Sardaigne et le vielle s'en souvient...
Bises
Albiréo

Cendrine 21/09/2013 01:11

Coucou Albiréo, une magnifique promenade dans le Vieux Nice, écrin pour des merveilles patrimoniales qui nous offrent leur splendeur. Je me suis régalée!
Merci pour les photos que tu m'as envoyées et pour tes commentaires qui me font très plaisir.
Je te souhaite un excellent week-end, dans les couleurs de l'automne qui nous régale de sa magie lumineuse et sucrée. Gros bisous, très belle journée à venir, des caresses pour la jolie Lucy...
Cendrine

ALBIREO 21/09/2013 23:04

Merci de ta visite Cendrine, gros bisous

Messire Merlin 17/09/2013 14:17

Bonjour Albiréo,
Voilà une promenade instructive! Tu vois je découvre sur Nice des trésors que mon œil distrait n'avait point vu!! Pauvre Rosalind Rancher bien mal récompensé!!! Superbes photos.... Merci!
J'espère que tu as passé de très belles vacances! Câlin à Notre Dame Lucy!

ALBIREO 19/09/2013 14:02

Salut Sylviane,
merci de ton passage dans les rues du Vieux-Nice !
Les vacances ont été plutôt agréables, Lucy a bien baladé.
Bises, câlin à Messire Merlin

Gilbert Berenghier 24/05/2013 13:15

Très belle promenade dans les ruelles d'un vieux Nice si pittoresque;
à l'ombre et à la fraicheur.Niçoise .

ALBIREO 24/05/2013 19:04

Merci ! C'était en effet, une belle promenade !

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents