Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

TERRES D'AQUI

TERRES D'AQUI


LES FORTS DE L'AUTHION

Publié par ALBIRÉO sur 13 Août 2012, 00:12am

Catégories : #Les vieilles pierres

LES FORTS DE L'AUTHION

Le massif de l'Authion culmine à plus de 2000 mètres d'altitude. Situé dans le Parc National du Mercantour, il domine les vallées de la Vésubie, Bévéra et Roya.

LES FORTS DE L'AUTHION

UN PEU D'HISTOIRE

  • En 1388, date de la dédition du pays niçois à la Savoie, la région est passée sous la tutelle des Comtes de Savoie, qui seront plus tard Ducs de Savoie et Rois de Sardaigne. Elle deviendra Comté (dans le sens administratif et non féodal) en 1726.
  • En 1793, lors de la campagne d'Italie, de violents combats opposent les révolutionnaires français aux piémontais.
  • En 1794, l'Authion est conquis par les généraux Bonaparte et Masséna qui prennent à revers les austro-sardes. Le Comté de Nice se transforme alors en un département français, les Alpes Maritimes.
  • En 1814, après l'abdication de Napoléon 1er, le département redevient savoyard et sarde et reprend son nom de Comté.
  • En 1860, le Comté de Nice est annexé à la France. L'Authion devient un secteur statégique contrôlant la nouvelle frontière franco-italienne. Les relations entre les deux pays se dégradant, les autorités militaires fortifient le massif.
  • En 1933, un nouveau chantier de fortification débute, dans le cadre du programme MAGINOT.

LES FORTS DU XIXème SIÈCLE

  • 1883: Construction des camps de La Forca et de Mille Fourches.
LES FORTS DE L'AUTHION
LES FORTS DE L'AUTHION

Ces forts appartiennent à la première génération du système Séré de Rivières, une ceinture de forts prenant appui sur des obstacles naturels.

LES FORTS DE L'AUTHION
  • 1898: Construction du fort de La Redoute des Trois communes.
LES FORTS DE L'AUTHION

La Redoute, premier fort des Alpes construit en béton armé, a pour but de protéger la Forca et Mille Fourches. Culminant à 2080 mètres d'altitude, elle contrôle les vallées de la Roya et de la Vésubie et surveille les crêtes de l'Ortiguié conduisant au col de Raus et à l'ancienne frontière. Elle participe ainsi au verrouillage de la vallée.

  • Pour compléter ce dispositif, le Général Séré de Rivières ajoute à l'ensemble le camp de Vieilles Cabanes, destiné à loger les unités de chasseurs alpins en manœuvre d'entraînement.
LES FORTS DE L'AUTHION
LES FORTS DE L'AUTHION

LES FORTS DU XXème SIÈCLE

  • 1940: Construction de Plan Caval.
LES FORTS DE L'AUTHION

C'est un bloc enterré, élevé sur deux niveaux. dont le but est de renforcer les feux de l'intervalle Authion-Monte Grosso sur le versant Roya, le plus exposé à une poussée italienne.

LES FORTS DE L'AUTHION

L'ouvrage est constitué d'une infrastructure de galeries souterraines, de plain-pied ou reliées par des puits.

LES FORTS DE L'AUTHION

Une casemate surmontée d'une cloche cuirassée surplombe les galeries.

LES FORTS DE L'AUTHION
  • Les forts de la Béole, Raus, la Déa datent de la même époque, mais je n'ai pas d'image de ces ouvrages.

Au printemps 1945, le massif de l'Authion est le poste le plus avancé du front des Alpes tenu par l'armée allemande. La majeure partie du département étant libérée depuis septembre 1944, la capitulation allemande aurait pu être attendue, mais le Général de Gaulle souhaite rattacher Tende et La Brigue à la France. Le 9 avril 1945, il annonce l'offensive sur l'Authion, pensant ainsi forcer la main des alliés, hostiles à une modification des frontières.

Le 10 avril, l'opération "Canard" débute. Commandée par le Général Doyen, elle groupe la 1ère division motorisée d'infanterie (1ère D.F.L venue d'Alsace), le 3ème régiment de tirailleurs sénégalais (bataillon d'infanterie du Pacifique), et les chars du 1er régiment de fusiliers marins.

Le 12 avril, les français enlèvent l'Authion. Les fusiliers marins libèrent la Redoute, ce qui fait dire au Général Gras:

" ... spectacle insolite d'un char conduit par des fusiliers marins s'emparant d'une redoute à 2000 m d'altitude!"

LES FORTS DE L'AUTHION

Le vieux fort est resté en l'état, gardant sur ses façades les traces des combats. Une plaque déposée sur son mur d'enceinte rappelle au randonneur la fureur des batailles.

LES FORTS DE L'AUTHION

Sur ces cimes somptueuses, le vent dépose entre les pierres la douleur des hommes, dans le silence recueilli de la mémoire.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents