Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

TERRES D'AQUI

TERRES D'AQUI


COL DE VENCE ET SAINT BARNABÉ

Publié par ALBIRÉO sur 13 Avril 2014, 17:26pm

Catégories : #sorties CHAAM

Cliquer sur les photos pour les agrandir.

Le 13 avril 2014, une sortie du CHAAM du col de Vence à Saint Barnabé pour retrouver les empreintes de l'homme et de l'érosion sur le paysage âpre.

 

  • Le col de Vence

 

Les Romains occupent le site pour exploiter les pierres. Il n'y a pas d'habitat romain au col de Vence. La voie romaine reliant Cagnes à Castellane passe à côté de deux carrières antiques, dont une située au col de Vence. Cette voie semble n'avoir été d'abord qu'un chemin muletier que l'on peut dater de 175 au vu des noms des empereurs inscrits sur les bornes milliaires.

Nous traversons l'antique carrière.

Le front de taille

Le front de taille

La carrière

La carrière

Des fragments milliaires sont découverts il y a 25 ans parmi les roches blanches du col de Vence. Après quelques recherches, nous trouvons les bornes...

Borne sans son socle

Borne sans son socle

Borne fractionnée

Borne fractionnée

Socle

Socle

... et la "borne de M. Geist" dont voici l'histoire : en 1989, après quelques péripéties bureaucratiques, la décison d'amener la borne à Vence afin de la protéger est prise. Les pompiers doivent se charger du transport. Dans un premier temps, la borne est redressée, ce qui permet de constater qu'elle ne porte aucune inscription. Puis elle est couchée sur un luge pour être tractée. C'est là que le drame se produit ! La luge se renverse, la borne est brisée. Depuis, elle gît sur le site qui l'a vue naître, déplacée de deux mètres environ de l'endroit où elle a été trouvée.

La borne cassée, avec son socle rectangulaire aujourd'hui érodé

La borne cassée, avec son socle rectangulaire aujourd'hui érodé

M. Geist et "sa borne"

M. Geist et "sa borne"

Le paysage est marqué par le pastoralisme. L'épierrement en témoigne.

Épierrement

Épierrement

Les pierres sont rassemblées en petits tas pour permettre à l'herbe de pousser en abondance, afin de nourrir les troupeaux.

Parfois, l'amoncellement est plus gros. Il est possible que ce soit un tumulus. 

 

Tumulus

Tumulus

Conférence du CHAAM sur tumulus

Conférence du CHAAM sur tumulus

Quelques vues du paysage alentour...

COL DE VENCE ET SAINT BARNABÉ
COL DE VENCE ET SAINT BARNABÉ
COL DE VENCE ET SAINT BARNABÉ

L'art investit les pierres...

COL DE VENCE ET SAINT BARNABÉ

Dans ce décor de pierres se cache une flore progégée. Orchidées sauvages, muscaris et autres espèces sont en fleurs, le thym embaume...

90% des espèces de plantes sont protégées dans le département, département qui rassemble 95% de la flore française.

Orchidée et thym

Orchidée et thym

Orchidée

Orchidée

En rose, jaune et bleu...
En rose, jaune et bleu...

En rose, jaune et bleu...

Muscaris

Muscaris

Sur le chemin, une ammonite fossilisée.

L'ammonite est le critère de fossile du Jurassique au Crétacé. C'est une coquille marine, de la famille des céphalopodes. L'animal n'occupe que la dernière loge de la coquille. L'ammonite ci-dessous provient d'un milieu peu profond. Une poussée des Alpes a fait remonter le terrain. Dans cet environnement calcaire, la coquille s'est dissoute. Ne reste que l'empreinte incrustée dans le roche.

Ci-dessous, l'origine du mot "ammonite" d'après une amie historienne de l'art :

Amon/Ammon (dieu égyptien) a donné son nom aux ammonites, mystérieux animaux marins fossiles de la classe des mollusques céphalopodes. Considérées comme sacrées, les ammonites ou cornes d'Ammon (les peuples anciens croyaient qu'un serpent s'était enroulé autour d'une pierre et s'était fossilisé) étaient réputées susciter des visions prophétiques, guérir la fièvre et repousser les maléfices et les animaux venimeux. La Corne d'Ammon est aussi l'autre nom de l'hippocampe, une structure du cerveau qui joue un rôle central dans la mémoire et la navigation dans l'espace.

http://maplumefeedansparis.eklablog.com/flammes-d-avril-a107531512

Ammonite fossilisée

Ammonite fossilisée

Ammonite en gros plan

Ammonite en gros plan

La matinée s'achève. Après un sympathique pique-nique au col de Vence, nous partons vers Saint Barnabé.

 

  • Saint Barnabé

 

Le plateau de Saint barnabé présente un paysage de dolines, épierrement, bergeries, enclos. L'érosion dolomitique est à l'origine de mystérieux rochers sculptés, nommés " le village nègre". Nous n'avons pas pu y aller, mais sur le chemin, nous trouvons quelques-unes de ces roches blanches énigmatiques.

COL DE VENCE ET SAINT BARNABÉ
COL DE VENCE ET SAINT BARNABÉ
COL DE VENCE ET SAINT BARNABÉ
COL DE VENCE ET SAINT BARNABÉ
COL DE VENCE ET SAINT BARNABÉ
COL DE VENCE ET SAINT BARNABÉ
COL DE VENCE ET SAINT BARNABÉ
COL DE VENCE ET SAINT BARNABÉ
COL DE VENCE ET SAINT BARNABÉ

Cernées par ces sentinelles de pierres, les dolines s'éparpillent sur le plateau. Ce sont des zones d'effondrement du terrain calcaire et horizontal, au-dessous desquelles se trouve un réseau karstique. Certaines dolines étaient cultivées de céréales. Des murs de pierres sèches sont construits pour lutter contre l'érosion et le remplissage. Dans d'autres on retrouve des vestiges d'enclos, de cabanes. L'embut, où s'écoule l'eau, est souvent comblé pour éviter que les brebis ne se cassent les pattes. On le décèle par l'abondance de végétation.

Doline

Doline

Doline

Doline

Doline

Doline

Doline

Doline

Doline

Doline

Doline

Doline

Doline avec les vestiges d'un enclos

Doline avec les vestiges d'un enclos

Vestiges d'un enclos

Vestiges d'un enclos

On croise les ruines d'une bergerie qui se fond dans le paysage minéral.

COL DE VENCE ET SAINT BARNABÉ
COL DE VENCE ET SAINT BARNABÉ
COL DE VENCE ET SAINT BARNABÉ

Paysage de dégradation d'une forêt originelle en surpâturage. Aujourd'hui, la forêt tend à reconquérir le terrain, mais l'ONF abat les arbres pour protéger la flore incompatible avec la présence d'une forêt.

Le site reste aride, lunaire, parsemé de lapiaz.

Lapiaz

Lapiaz

L'eau creuse la roche calcaire, le gel la fait éclater.

La roche trouée par l'eau

La roche trouée par l'eau

COL DE VENCE ET SAINT BARNABÉ
COL DE VENCE ET SAINT BARNABÉ
La roche éclatée par le gel

La roche éclatée par le gel

La région de col de Vence et de Saint Barnabé est modelée par le pastoralisme. Certains ont cru voir des "camps ligures" dans les ruines des pierres, mais ce n'est pas prouvé. Il s'agit bien souvent des vestiges d'enclos.

C'est avec ces dernières vues d'épierrement et d'enclos sous le hameau de Saint Barnabé que nous repartons.

COL DE VENCE ET SAINT BARNABÉ
Le hameau de Saint Barnabé

Le hameau de Saint Barnabé

Un grand merci au CHAAM pour cette journée passionnante.

COL DE VENCE ET SAINT BARNABÉ

Commenter cet article

Marc 14/04/2014 21:01

Bravo et merci Mado de nous avoir fait revivre une fois encore une de ces sympatique journée du CHAM.

Albiréo 15/04/2014 08:29

Merci Marc, à bientôt !!

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents