Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

TERRES D'AQUI

TERRES D'AQUI

Le blog du Cercle d'Histoire et d'Archéologie des Alpes-Maritimes..


LA PENNE - PUGET-THÉNIERS

Publié le 16 Octobre 2017, 06:25am

Catégories : #sorties CHAAM

Cliquer sur les photos pour les agrandir.

***

Dimanche 15 octobre 2017 

 

LA PENNE

 


La visite de La Penne, organisée par Odile Lacaille d'Esse, est également commentée par Ivan Martouzet, co-président du Conseil de développement du PNR des Préalpes d'Azur.

 

La commune de La Penne est située dans les Préalpes de Grasse. Le village, situé entre la vallée du Var et la vallée de l'Estéron, offre une belle vue sur le Val de Chanan.
Sur la crête de Roccaforte subsistent quelques vestiges de l'ancien village du XIe siècle. Le village s'est installé plus bas au XIIIe/XIVe siècle.

 

Vue sur le val Chanan

Vue sur le val Chanan

Historique de La Penne :

-Protohistoire :
Quelques vestiges sur la crête de Sainte Marguerite seraient ceux d'un castellaras ligure. On trouve aussi un poste de garde à l'aplomb du col Saint-Raphaël, en faveur d'un ensemble défensif.

- Epoque romaine :
La présence de la Pierre d'Uriel, des sépultures romaines dans la région, ainsi que des fragments de tegulae indiquent une occupation du site.

- Moyen-Âge :
La première installation sur la crête, un habitat fortifié datant de 1049 ou 1079, est citée dans le Cartulaire de l'abbaye Saint-Victor de Marseille. C'est la première mention écrite.

- XIIe ou XIIIe siècle :
Le village, l'église Saint-Pierre, les fortifications  - dont il reste quelques vestiges -  sont construits à l'emplacement actuel.

- 1388 :
Dédition de Nice à la Savoie. La Penne ne fait pas allégeance et reste provençale. Le village deviendra français en 1481.

-1760 :
Le Traité de Turin rationalise les frontières en utilisant l'Esteron : au nord de celui-ci, le territoire sarde, au sud, le territoire français. La Penne devient sarde.

-1860 :
La Penne redevient française.

 

Le village actuel -  sur la crête, le pigeonnier et quelques vestiges du château

Le village actuel - sur la crête, le pigeonnier et quelques vestiges du château

***

Notre-Dame-des-Plans

 

LA PENNE  - PUGET-THÉNIERS

L'église, de style art roman classique, daterait du XIe siècle et serait l'église primitive du premier village de La Penne, d'après J.C Poteur. Elle aurait été plus grande. L'architecture du mur extérieur laisse supposer qu'il aurait été un mur intérieur.

Mur sud qui aurait été un mur interne

Mur sud qui aurait été un mur interne

LA PENNE  - PUGET-THÉNIERS

Ici sont enterrées trois générations de Durand de la Penne.

LA PENNE  - PUGET-THÉNIERS

***

La pierre d'Uriel

LA PENNE  - PUGET-THÉNIERS

C'est une stèle funéraire romaine découverte au XIXe siècle. Très mal conservée, ses inscriptions sont aujourd'hui illisibles. On distingue vaguement un bucrane sur sa partie inférieure.

 

***

L'église Saint-Pierre

Plusieurs fois remaniée, elle relève du premier art roman.

L'art roman s'est développé au XIe siècle et donne des résultats différents dans les Alpes-Maritimes, selon sa localisation. Il a été marqué par l'art provençal à l'ouest, et par l'art piémontais à l'est. On distingue trois différences :

- côté italien : église de type basilical, chevet avec trois absides - Breil, Saorge...
- côté provençal : nef unique et chevet avec une simple abside, ou chevet plat sans abside.

- coté italien : décoration extérieure assez présente avec des bandes lombardes, des chevets, clochers décorés.
- côté provençal : absence de décoration sur les murs extérieurs.

- côté italien : le clocher est imposant et désaxé par apport à,la nef.
- côté provençal : le clocher est modeste, simple campanile parfois, et reste dans l'axe de la nef.

 

Le clocher de l'église Saint-Pierre date du XIXe siècle.

LA PENNE  - PUGET-THÉNIERS

Le chœur aurait été intégré dans les remparts de La Penne.

Un morceau de fresque de 1530 est encore visible. Il s'agit de saint Pierre, assis sur une cathèdre, une double clef dans sa main

LA PENNE  - PUGET-THÉNIERS
saint Pierre - 1530

saint Pierre - 1530

La travée, ajoutée au XIIe ou XIIe siècle, abrite le tableau de Mimault – Le Vœu de Louis XIII – 1639

LA PENNE  - PUGET-THÉNIERS
LA PENNE  - PUGET-THÉNIERS
Détail : la famille royale

Détail : la famille royale

Le Vœu de Louis XIII expliqué par notre organisatrice Odile LACAILLE D'ESSE

Le Vœu de Louis XIII expliqué par notre organisatrice Odile LACAILLE D'ESSE

Le Vœu de Louis XIII :

Louis XIII, marié très jeune à Anne d'Autriche, est resté longtemps sans descendance. Cette absence d'héritier est à l'origine d'une série de vœux, qui se manifeste par une dévotion à la Vierge, comme l'instauration de la procession du 15 août, par exemple. En 1638, le vœu est exaucé : c'est la naissance de Louis XIV... et d'une iconographie représentant le Vœu de Louis XIII.

 

Plus de précisions sur le Vœu de Louis XIII ici :

***

La maison forte


La maison forte appartenait au seigneur de La Penne. Au XIe siècle, elle était intégrée aux remparts. Agrandie, elle est devenue une maison sur voûte.

LA PENNE  - PUGET-THÉNIERS
LA PENNE  - PUGET-THÉNIERS
La rue, devenue voûte sous la maison forte

La rue, devenue voûte sous la maison forte

***

Le château


Le château date du XIIe/XIIe siècle. Construit quand le village est descendu de Roccaforte, les fortifications enserraient alors l'église Saint-Pierre.
Il n'en reste aujourd'hui qu'un pan de mur.

LA PENNE  - PUGET-THÉNIERS

Le pigeonnier était le donjon du château. D'après J.C Poteur, il était hors des murs.

 

LA PENNE  - PUGET-THÉNIERS

L'intérieur du pigeonnier :

LA PENNE  - PUGET-THÉNIERS
LA PENNE  - PUGET-THÉNIERS

La visite de La Penne s'achève par un pique-nique dans le jardin de Ivan Martouzet dont la ravissante demeure propose des chambres d'hôtes.


Voir le lien ci-dessous :

***

PUGET-THÉNIERS

 

La visite de Puget-Théniers est commentée par Philippe Thomassin, historien, chargé de recherches, à l'écomusée de la Roudoule.

 

Historique de Puget-Théniers :

- -49 avant J.C : Les ECTINI occupaient une assez grande étendue de territoire entre la Tinée et le Var, ils en sont ses premiers habitants connus. A cette époque Jules César fit établir un camp en partie supérieure. On retrouve le nom des ECTINI (nom qui serait tiré de celui de la Tinée) gravé sur le Trophée d'Auguste à La Turbie.

- 541 : l'échevêché de Glandèves est installé au niveau de l'hôpital dEntrevaux.

- Au Moyen-Âge, l'intérêt pour Puget-Théniers croît. Le comte de Provence en fait une ville franche pour déstabiliser les seigneurs locaux.

 - XIIIe siècle : le couvent des Augustins s'intalle sur tout un pâté de maison. Démantelé en 1783, l'édifice qui reste sert de logement, une partie a servi de tribunal de Grande Instance (1802-1926). Le mobilier fut transféré en partie dans l'église.

- Fortifié au Moyen-Âge, il ne reste du château que la base du donjon XIIe siècle et vestiges d’enceinte; dans la vieille ville, d'anciennes portes, des vestiges de remparts.

L’appellation de Puget-Théniers est une déformation du latin Pugetum Tinaerum, évoquant le peuple Ectini établi entre la source de la Tinée et le village de Touët. Ce territoire se situe au cœur des affrontements armés entre le Royaume de France et l’Empire. En 1379, il fait partie du comté de Provence jusqu’en 1388 où il est mis sous la protection du comte de Savoie. De nombreux changements de frontières s’opèrent jusqu’en 1860, lorsque Napoléon III rattache Puget-Théniers à la France. Le village sera alors une sous-préfecture jusqu’en 1926.

http://www.puget-theniers.fr/decouverte/histoire-patrimoine/

***

Au fil des rues...

La mître - porte de l'ancien couvent des Augustins

La mître - porte de l'ancien couvent des Augustins

Le sceptre - porte de l'ancien couvent des Augustins

Le sceptre - porte de l'ancien couvent des Augustins

Le tribunal de Grande Instance

Le tribunal de Grande Instance

Hommage aux peintres de Notre-Dame-des-Fontaines sous une voûte aujourd'hui fermée

Hommage aux peintres de Notre-Dame-des-Fontaines sous une voûte aujourd'hui fermée

Escalier de la Renaissance du couvent des Templiers(1242-1308)

Escalier de la Renaissance du couvent des Templiers(1242-1308)

Escalier de la Renaissance du couvent des Templiers(1242-1308)

Escalier de la Renaissance du couvent des Templiers(1242-1308)

Buste de l'abbé Papon, auteur de "Histoire Générale de Provence", sur sa maison natale

Buste de l'abbé Papon, auteur de "Histoire Générale de Provence", sur sa maison natale

Un extrait de "Histoire générale de Provence" de l'abbé Papon :

 

Echoppe de 1718 d'un cordonnier ou d'un franc-maçon...?

Echoppe de 1718 d'un cordonnier ou d'un franc-maçon...?

***

Chapelle des Pénitents Blancs

LA PENNE  - PUGET-THÉNIERS

Chapelle du XVIème siècle restaurée au XIXème, elle abrite 36 angelots.

Au maître-autel: La Transfiguration huile sur bois de 1620 avec le Christ entouré de Moïse et Elie, plus bas Pierre, Jean et Jacques le Majeur au sol, Charles de Borromée en prière.

La croix est la croix d'origine, elle provient de l'église de Puget-Théniers et serait attribuée à Matthieu d'Anvers.

 

LA PENNE  - PUGET-THÉNIERS
LA PENNE  - PUGET-THÉNIERS
LA PENNE  - PUGET-THÉNIERS

***

Eglise paroissiale Notre-Dame-de-l’Assomption

Datée du XIIIe siècle, elle était propriété de Lérins. Elle a été remaniée au XVe siècle.

LA PENNE  - PUGET-THÉNIERS
LA PENNE  - PUGET-THÉNIERS
LA PENNE  - PUGET-THÉNIERS
LA PENNE  - PUGET-THÉNIERS
LA PENNE  - PUGET-THÉNIERS

Le polyptyque Notre-Dame-du-Bon-Secours est attribué à Antoine Ronzen. Il porte la date du 29 juillet 1525. Il n'en subsiste plus que le triptyque central.

LA PENNE  - PUGET-THÉNIERS

On retrouve deux éléments médiévaux dans l'église :

LA PENNE  - PUGET-THÉNIERS
LA PENNE  - PUGET-THÉNIERS

Le groupe sculpté de la Passion, réalisé en bois ciré, se trouvait dans la chapelle des Pénitents avant d'être transféré dans l'église paroissiale.

LA PENNE  - PUGET-THÉNIERS
LA PENNE  - PUGET-THÉNIERS
LA PENNE  - PUGET-THÉNIERS
LA PENNE  - PUGET-THÉNIERS
LA PENNE  - PUGET-THÉNIERS
LA PENNE  - PUGET-THÉNIERS

Rêverie musicale sur le groupe de la Passion par Odile Lacaille d'Esse :

Plus de détails sur l'église Notre-Dame-de-l'Assomption :

***

La visite s'achève devant la statue dédiée à Auguste Blanqui...

LA PENNE  - PUGET-THÉNIERS
LA PENNE  - PUGET-THÉNIERS

Pour info : les Editions de l’Amourier de Coaraze ont édité une biographie de Auguste Blanqui

<http://www.amourier.com/622-l-enferme.php>

LA PENNE  - PUGET-THÉNIERS
LA PENNE  - PUGET-THÉNIERS

... avec nos sincères remerciements à Ivan Martouzet, Philippe Thomassin, et Odile Lacaille d'Esse.

__________________________________________________________________

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

M
Très beau, l'automne sublime tes photos et la promenade historique emporte le lecteur dans les rues ruelles et décors. On aurait presque mal aux jambes d'avoir tant marché!
Répondre
A
j'aime me promener sur votre blog. un bel univers. vous pouvez visiter mon blog (cliquez sur pseudo) à bientôt.
Répondre
C
Que de richesses si joliment mises en valeur!
Un patrimoine superbe (visages de pierre, pierre chuchotantes, pierres de lumière...) que tu nous contes avec brio!
Merci chère Albiréo, j'ai beaucoup aimé le voeu de Louis XIII entre autres trésors et je souscris: "le scribe est parfait!"
gros bisous et belle soirée
Cendrine
Répondre
M
Merci Cendrine, gros bisous !!
O
Merci Mado pour cette synthèse très complète : le scribe est parfait, on le garde !!!
Bises
Répondre

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents