Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

TERRES D'AQUI

TERRES D'AQUI

Le blog du Cercle d'Histoire et d'Archéologie des Alpes-Maritimes..


COURMES

Publié par M.C sur 28 Avril 2019, 17:45pm

Catégories : #sorties CHAAM

28/04/2019

 

Cliquer sur les photos pour les agrandir.

 

Visite guidée

par Claude Marro

du village médiéval de Courmes

et paysages agro-pastoraux du pré de Marthe.

 

* * *

 

Le village médiéval

Le 29 septembre 1176, P. de Corma (Courmes) signe comme témoin une charte entre Bertrand de Grasse et Bertrand 1er1, évêque d'Antibes. La famille Courmes, subsistante au XXIe siècle, porte toujours le nom de son village d'origine.

Courmes représente en ancien provençal, Corma, le cornouille, cornouiller.

Le village était implanté à l'origine sur la Serre de la Madeleine dit « Les Combes », soit à 1,5 km à vol d'oiseau au nord du village actuel. Ce premier village était entouré d'un mur et une maison forte devait exister au point le plus haut.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Courmes

Du village médiéval, il ne reste plus grand-chose :

Là, une cloison avec une niche, dont l'assise est médiévale.

La cloison et la niche

La cloison et la niche

La cloison

La cloison

Ici, quelques pierres du donjon. D'après leur taille, le mur serait du XIIe siècle.

Les pierres du donjon au milieu des feuillages

Les pierres du donjon au milieu des feuillages

Là, des vestiges dont la forme arrondie pourrait être l'abside de l'église. Le doute subsiste car elle n'est pas orientée vers l'est.

L'abside ?

L'abside ?

Le site a été réoccupé sur une base existante encore au Moyen Âge.

A cette époque le chemin, d'accès facile, était une voie importante.

La vallée, large, d'accès facile

La vallée, large, d'accès facile

Le chemin

Le chemin

De plus, la position du village permettait de surveiller la vallée.

Aux alentours de l'an 1000, la Provence est occupée par les Bourguignons. Le roi envoie un chef de guerre pour mater les seigneurs.
Le territoire est ensuite partagé. Le découpage fait en sorte que les terres du vicomte de Nice sont enclavées. Il est obligé de traverser les  terres du baron de Vence. Ce dernier implante alors un château pour bloquer le vicomte de Nice, le château de Courmes.

Vue depuis le village médiéval

Vue depuis le village médiéval

Le fief est donné en 1235 à Romée de Villeneuve par le comte de Provence. Le fief a ensuite appartenu aux Roux de Cormis (1270), aux Lombard et aux Bancillon.

Les épidémies de peste vont entraîner une dépopulation du castrum au XVe siècle.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Courmes

En 1315, avant l'épidémie de peste, un rescencement faisait état de 40 foyers.
En 1333, juste avant l'épidémie, la population avait un peu chuté.
Au début du XVe, il restait encore quelques familles.
En 1450, deuxième épisode de peste.
En 1457, le village est encore habité.
En 1462, Courmes est dit inhabité. Il ne reste que deux familles. Le nom de l'une d'elle se retrouvera plus tard sur l'acte de ré-habitation.

La maison ci-dessous date de la fin du Moyen Âge. Elle a été construite avant l'abandon du village.

COURMES
COURMES

En 1567, Courmes a été acheté par 100 familles de Coursegoules. Certains noms sont les mêmes que les noms médiévaux de Courmes avant son dépeuplement. Certaines familles y sont donc retournées.

En 1682, une visite mentionnait 80 maisons, une église avec des traces de fresques, une cuve pour fonds baptismaux.

 

***

Les bergeries

 

Sur le chemin menant au pré de Marthe, après avoir croisé un magnifique puits ...

COURMES

... flanqué de son abreuvoir...

COURMES

... en passant de la douceur de la vallée aux restanques en pierres sèches des montagnes...

COURMES
COURMES

... quelques bergeries...

Ci-dessous, une bergerie, enclos ouvert, antérieure au XVIIIe car avant cette époque, les moutons étaient plus résistants. Après le XVIIIe siècle, on introduisit la race Mérinos qui donnait plus de laine et de viande, mais qui était plus fragile. les bergeries ont alors été couvertes.

 

COURMES

Plus haut, une bergerie à moitié couverte.

COURMES

A l'origine, elle n'était pas couverte. Elle a été transformée, divisée en deux parties dont l'une a été couverte et utilisée jusqu'à la fin du XIXe, début du XXe siècle.

COURMES

Ci-dessous, l'abri du berger...

COURMES

... l'abri pour les bêtes...

COURMES

... la partie ouverte dont les angles arrondis ne permettent pas de la couvrir...

COURMES

Passage au sommet avant de redescendre vers le pré de Marthe...

COURMES

... où se dressent une ferme du XIXe siècle, ainsi qu'une chapelle aujourd’hui transformée en habitation.

Photo de Bernard Brunstein

Photo de Bernard Brunstein

Photo de Bernard Brunstein

Photo de Bernard Brunstein

Photo de Bernard Brunstein

Photo de Bernard Brunstein

Photo de Bernard Brunstein

Photo de Bernard Brunstein

Photo de Bernard Brunstein

Photo de Bernard Brunstein

Photos de Jean-Pierre Cavelan - voir lien ci-dessous
Photos de Jean-Pierre Cavelan - voir lien ci-dessous
Photos de Jean-Pierre Cavelan - voir lien ci-dessous

Photos de Jean-Pierre Cavelan - voir lien ci-dessous

***
Plus de photos
avec Jean-Pierre Cavelan
en suivant ce lien :

Merci à Claude MARRO pour cette visite si bien documentée.

___________________________________________________________________________

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mansfield 05/05/2019 14:17

Une belle promenade en un site tout plein de charme et où les pierres racontent une histoire!

Cendrine 30/04/2019 17:02

Plaisir immense de lecture et de promenade en ta compagnie Albiréo, l'imagination travaille ardemment pour restituer, dans un petit coin de l'esprit, ce que pouvait être la vie en ces lieux.
Ces pierres sont très précieuses, gardiennes d'une mémoire à explorer.
Magnifique reportage!
Un grand bravo avec aussi des pensées pour le monsieur qui fait la visite guidée et pour les photographes.
Je te souhaite un radieux premier Mai, gros bisous
Cendrine

Michel Borsotto 30/04/2019 15:52

Merci pour ce reportage toujours aussi intéressant et faisant découvrir des lieux insolites et inconnus de notre département.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents